Dédicace aux « Jolie Môme »

 « Si vous matérialisez ce qui est en vous, ce qui en vous vous sauvera.
Si vous ne matérialisez pas ce qui en vous, ce qui est en vous vous détruira. »
Jésus-Christ, je crois.

Compagnie Jolie Môme. © Only Photos 2010

Le dernier festival « La Belle Rouge » vient de se terminer et, comme à chaque fois, c’est quand tout est fini, quand les festivaliers sont partis et les chapiteaux démontés, que je saisis ce dont j’aurais aimé parlé avec les camarades. Le déclic en est une courte discussion au restaurant autour du mécénat et de la question qu’il pose par rapport au retrait des subventions publiques. Bien que fondamentalement d’accord avec mes interlocuteurs sur le rapport que l’on peut faire entre mécénat et RGPP, je n’ai pu m’empêcher d’introduire un peu de contradiction pour inviter mes partenaires à faire de la casuistique en ce domaine. J’ai finalement assez vite abandonné parce que je ne savais pas où j’allais et que le lapin à la moutarde était servi. C’est en rentrant à la maison que j’ai saisi de quoi il retournait. En fait, à chaque festival, il y a une demande intellectuelle que je n’ose formuler parce qu’on s’éloignerait du débat militant, même si c’est pour mieux y revenir. La demande est la suivante : ne pourrions-nous pas, nous, gens de gauche, expliquer nos clivages doctrinaires ou programmatiques, non par les rapports que l’on entretiendrait vis-à-vis d’une vérité ultime mais par les métaphysiques sous-jacentes à ces clivages et qui conditionnent nos conceptions de la vérité ? Bref, il s’agirait de reconnaître  que nous disposons de diverses armes intellectuelles et en conséquence de diverses tactiques contre un ennemi commun, le capitalisme, qui lui-même ne manque pas de se rendre protéiforme.

Lire la suite

Le meilleur des mondes possibles : éléments de départ

On aimerait commencer une enquête. Elle devra être minutieuse et patiente mais il est probable qu’elle commencera par être brouillonne et confuse parce qu’on avancera par hypothèse, vérification et affinement progressif. L’enquête consistera à identifier et caractériser les nouveaux paradigmes autour desquelles nos sociétés vont se restructurer. Il convient ici de bien s’entendre sur le sens de cette phrase parce que de nombreux malentendus pourraient survenir.

Lire la suite

Le meilleur des mondes possibles : prologue

Nous nous permettons de reproduire ici la seconde partie de l’intervention du 12 mars 2010 à la librairie Tout un monde d’Ambert et dont nous avons fait déjà de nombreuses fois référence en vous renvoyant vers le numéro 9 de notre ancienne revue de presse.
La décision s’explique par le désir d’ouvrir une série d’articles réunies sous le titre ci-dessus : Le meilleur des mondes possibles. En effet, il nous paraît plus que nécessaire de porter son attention par delà les heures pathétiques qui traversent nos sociétés afin d’identifier au nom de quelles nécessités nous en sommes là. Cette série d’articles tentera donc de dégager, sous le déluge de forces à l’agonie, celles qui cherchent à prendre la relève. Nous croyons en effet que si la tâche sera fatalement incomplète, un certain nombre d’éléments conceptuels et factuels permettent de l’entamer.  En attendant, et en guise de prologue, cet article synthétise un certain nombre d’éléments de diagnostic qui, partant de la situation actuelle, innerveront les articles à suivre.

 

Reportage

L'administration Bush a créé l'Initiative d'un Réseau pour une Frontière Sûre en 2005 pour fournir des images en temps réel de l'activité le long des frontières. Le système à fait l'objet d'un contrat avec Boeing en 2006. Plus de 600 millions de dollars plus tard, seulement un prototype de 40 kilomètres a été livré. (Brian L. Frank pour le Wall Street Journal)

Lire la suite