Philosophy and Simulation : Interlude

Manuel DeLAnda

Cette série d’articles sur le livre de Manuel DeLanda doit être comprise comme une tentative de vulgarisation scientifique à travers le prisme philosophique. Il ne s’agit pas de décrire des réalités scientifiques en tant que telles mais d’en extraire progressivement un ou plusieurs concepts scientifiques et de voir comment ils peuvent intéresser la formation d’un ou plusieurs concepts philosophiques. Par exemple, le concept d’émergence est un concept scientifique déduit à partir d’observations elles-même scientifiques et, à l’intérieur de chaque chapitre, Manuel DeLanda décrira comment ce concept se conserve et se spécifie selon la nature des phénomènes observés. Ce n’est qu’après avoir fait le tour de ces descriptions que l’on se demandera quel peut-être la caractérisation et la pertinence d’un concept philosophique d’émergence. C’est aussi le cas en ce qui concerne la simulation. Après en avoir étudier à chaque fois les procédés, on se proposera d’en tirer des hypothèses sur les continuités et les ruptures qui sont introduites par rapport au type de représentation ainsi forgée. Lire la suite

Publicités

Le meilleur des mondes possibles : les outils (I)

« Il faut combiner ici toutes les ressources de la distinction réelle, de la présupposition réciproque et du relativisme généralisé. »

Cette phrase devra être apprise par cœur. Il ne s’agit pas de la comprendre. En tout cas pas encore. Il faudra l’apprendre par cœur comme on apprend un mantra, pour se mettre en condition. Et de ce point de vue, il importe peu qu’elle veuille dire quelque chose ou rien du tout. On aurait pu demander de réciter « Abracadabra » mais ce dernier terme est archi-connu et reste très général dans son application tandis que la phrase ci-dessus ne servira que notre propos en même temps qu’elle en fournira la clé.

Lire la suite